Pegasus

Dans le bus, juste avant de descendre à mon arrêt, j’ai vu un séchoir. Bon, emballé et tout le truc hein, et avec un monsieur qui l’accompagnait. Un séchoir honnête, quoi. Mais un séchoir avec un nom. Pegasus.

Et là vous vous dites, mais quel est le rapport, nom d’un tigre à dents de sabre. En googlant l’objet, j’ai pu trouver – outre son prix, assez substantiel, sans doute pour rémunérer le gros travail de l’équipe marketing – des images du truc déployé :

pegasus-1

L’est beau hein. Maintenant vous voyez le rapport avec Pégase, évidemment. Bin si. Faites un effort. Vous le voyez pas voler ?

Ok, je vous mets des images du vrai Pégase, peut-être que ça vous aidera :

pegasus-3

Pégase, c’est un cheval ailé. (Il s’appelle Pegasos en grec. « Traduit » en latin, ça donne Pegasus. Et comme les anglo-saxons ont l’habitude de garder les formes latines sans y toucher, alors que nous on les francise, ben en anglais ça fait Pegasus.) Il est connu  pour avoir été le compagnon de Bellérophon. Mais si, un héros qu’on a décidé d’oublier complètement aujourd’hui…

Je recommence : Pégase n’est pas n’importe quel cheval. Pour ceux qui s’y connaissent un poilichon en mythologie grecque, le dieu qui a un rapport particulier avec les chevaux -il aurait créé le premier cheval, selon plusieurs légendes – c’est Poséidon. Le dieu de la mer. Lui :pegasus-4

Un beau jour donc, Poséidon ressentit l’appel de ses hormones (pourquoi ça ne devrait arriver qu’à Zeus, hein), et s’empressa d’aller les satisfaire auprès d’un belle jeune fille : Méduse. Elle :

pegasus-5

(Elle était mieux avant.)

Seulement, pressé par des besoins physiologiques de première importance, Poséidon ne trouve rien de mieux que de faire ça dans le temple d’Athéna, déesse vierge et guerrière. Malin. Et c’est la pauvre Méduse qui fait les frais de la colère de la déesse : elle se retrouve enlaidie, les cheveux transformés en serpents, et surtout, avec la faculté peu enviable de changer en pierre tous ceux qui croisent son regard… Quelque temps plus tard, le héros Persée reçoit l’ordre de décapiter Méduse, ce qu’il fait, et c’est à ce moment que naît Pégase : du sang qui s’écoule du cou tronqué de Méduse, fils de Poséidon et de la Gorgone…

L’histoire de Pégase reprend plus tard, quand Bellérophon tente sans succès de le dompter. Et c’est grâce à Athéna (encore elle), qui lui donne un mors et une bride particuliers, que Bellérophon parvient à monter l’animal.

Par la suite, Bellérophon, victime de la machination d’une femme (elle tente de le séduire, et, repoussée, déclare que c’est Bellérophon qui lui a fait des avances – si ça vous rappelle Phèdre, c’est normal), reçoit comme ordre de mission suicidaire de tuer la Chimère, un monstre qui ravage la Lycie : tête de lion qui crache des flammes, corps de chèvre, queue de dragon/serpent…

Mais Bellérophon, monté sur Pégase, attaque par les airs, et lorsque l’animal lève la gueule pour cracher ses flammes, Bellérophon laisse tomber dans sa gueule un morceau de plomb qui l’étouffe…

Devenu roi de Lycie, Bellérophon se la coule douce. Pégase se charge même de le venger de la reine manipulatrice à sa place (Il la fait tomber dans la mer. De haut). Mais, d’humeur ambitieuse, il tente un dernier exploit : monter, sur son cheval ailé, jusqu’à l’Olympe… Zeus punit son orgueil de mort.

Quant à Pégase, le roi des dieux le place au rang des immortels, et c’est comme constellation qu’il fait encore partie de notre paysage quotidien…

pegasus-6

…Ou comme accroche publicitaire. Pourquoi pas.pegasus-2

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s